Moeurs

Pez, c’est bon comme un bonbon !

11 mai 2015

L’art du crayon ou rien…

Il en existe certains qui ont un talent manifeste à utiliser leurs deux mains mais aussi leurs dix doigts ! Et ça, ça nous en bouche un coin…

J’en ai pour preuve ce Nantais qui porte le doux nom de Pez. Vous avez peut-être déjà croisé une de ses oeuvres en surfant comme des malades sur le web ou encore sur votre mur d’actualité, merci Facebook !

Pez est surtout connu pour sa série Destroy dont voici un exemple concret :

Pez - Omer Simpson– Doh, série Destroy, Pez-Artwork –

Je pense que vous remettez maintenant le loustic. Pour ceux que ça n’évoque rien, et bien bonne découverte !

Distroy– Distroy, un titre au nom évocateur, Pez-Artwork –

Destroy, de peu…

La série Destroy ne s’arrête évidemment pas à ce bon vieux Omer, mais Pez en bon élève, s’est attaché à représenter une bonne partie des personnages populaires. C’est ainsi que Donald et toute sa clique ont été griffonnés sur papier.

Donald par Pez– Donald vu par Pez-Artwork, dans la série Destroy –

Snoopy-Le bon vieux Snoopy, par Pez-Artwork –

Inutile de vous faire un dessin car comme vous l’avez remarqué, la série Destroy aborde un thème cher à ce dessinateur : la nature humaine. Nos amis philosophes ont donc du grain à moudre.

Le bougre n’est pas tendre !

N’étant pas philosophe pour deux sous mais en ce qui me concerne, je trouve que la poésie qui se dégage et la narration des oeuvres de Pez nous emmène dans un univers où le lieu est abandonné, où les « délinquants » à la bombe s’en donnent à coeur joie et où nos bons vieux souvenirs se heurtent à notre réalité ! Il était donc inévitable qu’une autre série ait fait son apparition sous la plume acerbe de notre nantais : The Magic Of Christmas. Je vous le dis, ça sent le roussi…

Sent le sapin

Buy the way– Sent le sapin, Buy the way, série The Magic of Christmas, Pez-Artwork –

De la couleur, pourquoi pas !

Non content d’avoir su aussi bien s’exprimer au crayon, Pez choisit parfois la voie de la couleur, qu’il réussi tout aussi bien à sublimer. Sa maîtrise des ombres et des lumières est assez remarquable. Voyez par vous même avec ce Streebute to René de toute beauté.

René Magritte par Pez

Streebute to René– Streebute to René, Pez-Artwork –

L’ensemble évoque toujours la rue, la couleur qui envahit nos murs défraichis, derrière lesquels nous nous cachons, afin de laisser apparaitre le vrai monde. Celui de la lumière, des nuages et des petits oiseaux…
Oups je m’emballe là !?

Du papier à l’écran, il n’y a qu’un pas !

Comme cela ne suffisait pas, ce garnement aux doigts d’or et au regard cru manipule d’autres techniques. Photoshop n’a, lui aussi, pas su lui résister !

Lady Dolly– Lady Dolly, digital work, Pez-Artwork –

Une vie après Pez…

Et bien, ça nous a remué tout ça, il faut l’avouer. Il est temps pour moi d’aller prendre un grand verre d’eau et de reprendre mon souffle, pfiu…

Quant à vous, vous pouvez tenter d’aller vous exprimer sur papier si le coeur vous en dit. Mais je pense qu’au premier trait, vous vous apercevrez que certains ont un talent et que d’autres ne l’ont pas !

A bientôt, pour vous raconter autre chose et qui sait, peut-être à la rencontre d’un autre univers…

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire