Moeurs

La fête foraine

17 août 2015

La fête à Dudulle…

Attachez vos ceintures, on y va !

Pour beaucoup, la fête foraine est une fête populaire. Pour certains, elle est synonyme de sensations fortes. Pour d’autres, elle renvoie à d’agréables souvenirs d’enfance. Et enfin pour nous tous , elle est un lieu de gourmandises…

Le stand des gourmands– « La caravane des gourmandises », Coeur de voyou –

La vie en rose, et bleu, et jaune, et…

Mais moi, ce que je préfère, ce sont toutes ces lumières colorées qui m’emmènent tout droit vers Vegas ou encore à la Rencontre du troisième type… C’est bien pour ça, que j’y vais à la nuit tombée. Et puis ça me permet aussi d’y rencontrer mes loubards qui cognent sur le sac de frappe…

Pif paf pouf – « Un coup de poing sur le ballon, un tour gratuit ! », Coeur de voyou –

Bon d’accord, c’est aussi pour impressionner les filles qu’ils font ça. Une fois conquise, ils pourront lui gagner un joli Nounours.

Stand à nounours « Stand à Nounours », Coeur de voyou –

Il est vrai qu’il faut un peu d’oseille pour arriver à ses fins. Je vous confie donc un conseil qu’un vieil amateur de Kronenbourg m’a transmis dans ma jeunesse : Arrivez un peu plus tôt et tentez votre chance aux « Machines à sous ! »

Machines à sous sous– « Machines à sous-sous », Coeur de voyou –

Je l’ai d’ailleurs rencontré, cette vieille branche, il trainait du côté des « pinces ». Maintenant qu’il a rencontré sa dulcinée, il n’a plus besoin de ça et coule des jours heureux…

Les attrape- nigauds– « Attrape-nigauds », Coeur de voyou –

Quant à moi, j’aurai bien été tenté par un tour en carrosse avec La Gredine. On aurait pas eu la classe, là, cheveux au vent, et avec quelques années de moins ?!

Attrape le pompon fiston

Donald « Attrape le pompon mon fils », « Donald », Coeur de voyou –

Et c’est pas fini !

Pour les plus fêlés, il y a le château ! On peut s’en payer une bonne tranche voire une belle gamelle. C’est ce qui m’a toujours rendu hésitant mais bon je m’y arrête quand même avec plaisir pour admirer les cabrioles de mes congénères à deux pattes.

Super le château– « Le château rigolo », Coeur de voyou –

Le fête foraine, c’est inouï !!!

En trainant dans les bas fonds, j’ai vu comme mon reflet ! Le choc fut incroyable à la vision de cette scène toute droit sortie de ma mémoire de garnement…

Boum– « Boum », Coeur de voyou –

Et dans la foulée, je suis tombé sur Jojo, l’ancêtre de la fête foraine, à peine plus vieux que son tourniquet. Mon cabriolet est toujours garé, là, devant moi ! C’est fou hein, c’est un peu comme un rêve…

Traditionnel carrousel– « Le manège traditionnel », Coeur de voyou –

C’en est trop, la Fête foraine m’a tué…

Mais voilà, après une petite larme à l’oeil, il faut se rentrer, savoir laisser derrière soi ce temple de la lumière qu’est la fête foraine. Et attendre avec plaisir l’année prochaine, que d’autres amoureux se rencontrent au détour d’une caravane ou au creux d’une pomme croquante, fruit tant défendu, parait-il…

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire