Vadrouille

Vadrouille à la Côte Basque : Ainhoa, Espelette, La Rhune et Cambo-les Bains

2 novembre 2015

Ainhoa, Espelette, La Rhune et Cambo-les Bains, la campagne à fleur de peau

La mer, même pour nous qui vivons avec, il est difficile de nous en défaire. Après avoir vécu quelque temps sur la Côte, il est temps pour nous de mettre un pied dans la campagne basque. Alors, vous nous suivez…

Un pied dans la campagne basque Un pied dans le pré, Coeur de voyou –

Ainhoa

Le plus typique des patelins fût un moment agréable : dépaysement total surtout quand un orage menace !
Le point d’orgue dans les villages : l’église…

L'église d'Ainhoa– L’église, Ainhoa, Coeur de voyou –

Parce qu’on y finira tous, mais qu’au soleil, il parait que c’est mieux…

Le cimetière d'Ainhoa au pays basque– Terminus, tout le monde descend, Ainhoa, Coeur de voyou –

Enfin bon, puisque nos jambes fonctionnent toujours, allons voir plus loin ce qu’il y a !
Les rues, euh… « la rue » d’Ainhoa puisque le village n’est pas immense est un beau reflet de l’architecture d’origine. Dans ces anciennes bâtisses, une fabrique de pains d’épices a même su s’y installer.

La rue principale d'Ainhoa – La végétation reprend possession des lieux, Ainhoa, Coeur de voyou –

L'architecture basque– L’architecture basque, Ainhoa, Coeur de voyou –

Espelette

Après avoir essuyé l’orage, nous sommes allés sécher nos fringues comme les piments à Espelette…

Une maison aux piments à Espelette– Le piment, ça pousse sur les murs, Espelette, Coeur de voyou –

Le frometon, c'est trop bon– Le frometon, c’est trop bon, Espelette, Coeur de voyou –

Une petite glace au lait de vache et un bout de fromage plus tard, nous sommes prêts à découvrir Espelette.
Forcément, la renommée de ce village en fait un lieux un peu plus visité qu’Ainhoa. C’est ainsi que plusieurs boutiques ont pris position dans ses ruelles dont « Les ateliers du moulin » qui présente une sélection d’objets artisanaux et de créateurs avec un belle sélection de couteaux en acier damassé de Gilles Victors. Allez faites-vous plaisir, parce qu’un coup de lame bien placé est toujours mieux qu’un débat mal négocié…

Cambo-les bains

Avec toute cette charcuterie et ces fromages avalés au gré de nos excursions, il nous fallait un peu de repos. Quelques jours plus tard, nous avons remis les couverts ! Cette fois, direction Cambo-les-bains.

Alors à Cambo, qu’est-ce qu’il y a ??

Et bien, comme d’hab, une église et son cimetière…

Les stèles discoïdales de Cambo les bains– Stèles discoïdales, Cambo les bains, Coeur de voyou –

Et puis il y a aussi ça :

Vue sur la vallée de Cambo les bains– Vue sur la vallée, Cambo-les-bains, Coeur de voyou –

Vous l’avez compris, se promener dans Cambo est un petit régal. Bien s’équiper est primordial, et la petite tenue du scout est de rigueur… Les thermes prennent ainsi toute leur importance pour retrouver la forme. Le Musée Edmond Rostand et son jardin paysager se trouvent donc être le point de chute des petits marcheurs…

La Rhune

En parlant de marcheurs, en voilà un truc où les guiboles ont l’occasion de s’exprimer fièrement.

C’est sur les conseils de nos logeurs que nous sommes allés à La Rhune. Alors la Rhune, c’est quoi ?

C’est « le » lieu à la mode pour partir toute une journée et grimper tout là-haut où la vue est exceptionnelle ! Alors comme on a beaucoup voyagé, vous l’avez vu hein, on a opté pour le petit train à mémé qui monte tranquillement vers les cieux… Enfin presque, disons plutôt au sommet de la montagne !

La montée en train de la Rhune– La montée en train vers La Rhune, Sare, Coeur de voyou –

Et qui c’est qui est content de profiter des banquettes toutes en bois du petit train train…?!?

Les banquettes en bois du train de La Rhune– Tape toi l’cul, c’est pour la bonne cause, Coeur de voyou –

Nous avouons, c’était quand même marrant de se cogner la demi-heure de montée avec tout le monde dans ce train à l’ancienne. Et là-haut, la vue est à couper le souffle. Une portée sur des dizaines de kilomètres, les Landes et même l’Espagne sont dominés par ce mont réputé.

Porte d'entrée des Pyrénées– La porte d’entrée des Pyrénées, La Rhune, Coeur de voyou –

Au loin, tout là-bas, on aperçoit Hendaye et Hondarribia. Mais avant d’y aller poser nos guêtres, en route pour Saint-jean-de-Luz ! Et oué…

A très vite !!!

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Laisser un commentaire