Moeurs

Court-métrage à Boulogne sur mer

4 juillet 2016

Silence, on tourne !

Un court-métrage improvisé…

Vous vous doutez que Coeur de voyou a des copains-copines un peu partout. Mais quand l’un deux décide de mettre ses différentes relations en contact, et bien ça donne… un court-métrage ! Eh, rien que ça…

Boulogne sur mer, court métrage, dreyfus, coeurdevoyou– Ça tourne !!! Coeur de voyou –

C’est dans la capitale que tout à commencé… Aaah Paris, et son célèbre fourmillement ! C’est un peu le lieu de genèse du film quand Maxime a rencontré Jean-Claude. L’invitation était inévitable et c’est ainsi que Monsieur Dreyfus s’est retrouvé embringué dans cette folle histoire. Celle de Murphy !

Murphy, c’est qui ?

Murphy est un trimardeur, un déguenillé, … un clochard quoi ! Et ce bonhomme rêve de faire un truc complètement normal !? Vous avez deviné ?

Eh bien, il souhaite par dessus tout, prendre un bain ! Oui oui, un bon bain chaud !!!

Boulogne sur mer, court métrage, dreyfus, coeurdevoyou– Je veux un bain ! Coeur de voyou –

Bon ok, pas de quoi épiloguer cent sept ans autour du pot, ça n’a rien d’extraordinaire. À la chose prêt que Murphy a peur de l’eau qui tombe du ciel ! C’est à partir de ce moment que l’histoire prend tout son sens.

Murphy à la plage, dans la rue ou sur la digue…

C’est ainsi que Murphy, habillé d’un long manteau et de sa casquette fétiche, déambule dans un monde hostile, en transit vers un bain au travers de différents paysages boulonnais. Il fait aussi la rencontre de plusieurs personnages atypiques… C’est aussi ainsi que le Ruffian fait une brève apparition en tant que passant. Bah oui, parce que dès qu’on l’peut, nous aussi on donne un coup de mains aux copains… Allons quoi !!! C’est parti 🙂

Boulogne sur mer, court métrage, dreyfus, coeurdevoyou Boulogne sur mer, court métrage, dreyfus, coeurdevoyouBoulogne sur mer, court métrage, dreyfus, coeurdevoyouBoulogne sur mer, court métrage, dreyfus, coeurdevoyou Boulogne sur mer, court métrage, dreyfus, coeurdevoyou– Tout le monde réunit pour la scène, Coeur de voyou –

Tout le monde s’active sous la fine pluie ! On rigole, on joue et tourne encore et encore, jusqu’à ce que ce soit dans la boite !!!

À quelques jours de la grande première dans la cité nordique du cinéma, la tension monte pour Florimond, le réalisateur. Allez, t’inquiète pas copain, ça va l’faire !!!

D’ailleurs vous êtes toutes et tous les bienvenus à cette première projection. Mais on vous en dit plus vers la fin ^^

Nous attendons la diffusion avec impatience, malheureusement un camarade de marque ne sera pas des nôtres. Oui, vous savez l’entremetteur, ce fameux Maxime !

Ben oui, le p’tit gars a tellement adoré apporter sa contribution qu’il a décidé d’aller encore plus loin et de franchir les frontières. Il se trouve en ce moment, quelque part au Népal à porter un peu de soutien aux sinistrés des derniers tremblements de terre… Hé, bisou l’ami, continue comme ça, on adore !!!

Boulogne sur mer, court métrage, dreyfus, coeurdevoyouBoulogne sur mer, court métrage, dreyfus, coeurdevoyou– C’est dans la boite ! Coeur de voyou –

Bientôt sur les écrans !!!

Comme on vous le disait, la première sort bientôt ! Alors prenez notes… On se donne rendez-vous le jeudi 07 Juillet à 20H30 au Carré Sam dans les hauteurs de Boulogne sur mer ! Surtout ne tardez pas trop, les places sont presque épuisées, pensez donc à réserver vos billets auprès de Florimond !!!

Boulogne sur mer, court métrage, dreyfus, coeurdevoyou– Une chouette équipe ! Coeur de voyou –

Allez, on ne vous en dis pas plus ! Une seule chose peut être…

Bonne chance à toute l’équipe et beaucoup de réussite !!!

Béko les amis ♥

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre LaWrence Art 29 juillet 2016 à 11 h 57 min

    Wow, une très belle équipe que vous avez eu la chance de rencontrer, j’aurais adoré rencontrer toute l’équipe et surtout Dreyfus :! Bref, vous avez du passer un agréable moment en leur compagnie 🙂

    • Répondre Coeur de voyou 18 septembre 2016 à 16 h 17 min

      Ce fût un moment agréable, même si les éléments étaient contre nous ce jour là…

    Laisser un commentaire